…Selon un sondage réalisé dans une clinique française de traitement au laser,
un quart des patients désireux de se faire retirer leur tatouage
n’en étaient en réalité pas satisfaits depuis le début
… (Extrait du S.N.A.T.)

 

Oui, le maquillage permanent est un tatouage. Certes plus superficiel qu’un tatouage artistique mais un tatouage malgré tout. Et ceci implique qu’il faut réfléchir et choisir son praticien scrupuleusement.

 

Certains ont tendance à vouloir l’appeler maquillage semi-permanent afin d’adoucir l’impact voire minimiser l’acte mais en cas de problème, quelque soit le nom utilisé, il faudra passer par une procédure de détatouage pour s’en débarrasser.

 

Et comme le dit l’adage : femme avertie en vaut deux !

Encore faut–il être capable de déterminer quels sont les critères de choix.

Et quoi de mieux qu’une tatoueuse confirmée pour vous éclairer?!

Ceci est mon opinion personnelle forgée par mes années de pratique et d’expérience mais également par les rattrapages de prestations ratées que j’ai eues à traiter pour des clientes qui n’avaient pas suffisamment traiter la question du choix du bon dermographiste avant de se lancer.

 

 

S’il fallait classifier par ordre d’importance les critères de choix d’une bonne tatoueuse esthétique, je préconiserais ceux-ci :

 

1 – Aimez-vous son travail ? :

Très souvent, la recommandation par un tiers est source d’assurance et il est en effet primordial d’être en confiance avec son praticien. Mais ce qui plait à l’une peut ne pas plaire à l’autre. L’art est subjectif. N’hésitez donc pas à consulter son site web, ou ses pages Instagram ou facebook et demandez-vous si vous aimez ce que vous voyez.

Vous allez lui confier votre visage et on ne sait que trop bien qu’une femme joue sa vie dans ce contexte ! Etes-vous donc prête à lui confier votre estime de vous ?

2- L’hygiène vous semble t’elle irréprochable ? :

C’est le 2ème point primordial, vous devez pouvoir vous faire tatouer dans un local aux normes et dont les règles d’hygiène et salubrité seront respectées à la lettre. De façon générale, un professionnel déclaré à l’ARS (tel que le prévoit la loi) respecte ces règles d’autant plus qu’il y est formé de façon obligatoire. Fuyez les tatoueurs à domicile, c’est strictement interdit.

3 – Que vous dit votre intuition ? :

Il me semble essentiel de pouvoir échanger préalablement (au moins verbalement) avec le professionnel qui vous prendra peut-être en charge.

Appelez les cabinets de maquillage permanent que vous avez sélectionnés, exposez leur votre projet et voyez s’ils sont réceptifs à votre demande.

La relation commence là. Ecoutez votre ressenti. Encore une fois, confier son visage pour un tatouage n’est pas un geste anodin et vous devez vous sentir en confiance. Ce point essentiel est une des conditions d’obtention d’un beau résultat.

 

4 – L’expérience du praticien et son parcours d’apprentissage:

Si vous souhaitiez faire réaliser un tatouage artistique, 

iriez-vous ailleurs que chez un tatoueur ?

Je pose cette question car la dénomination Maquillage Permanent peut induire en erreur la personne qui souhaite y avoir recours. Au risque de me répéter, le Maquillage Permanent est un tatouage. Aller chez une esthéticienne n’est pas forcément le lieu le plus indiqué pour ce type de prestation. Son catalogue de prestations fait qu’elle ne se cantonne pas qu’au maquillage permanent et savoir « piquer » correctement la peau à la bonne profondeur afin que le tatouage reste beau au long cours est un long apprentissage.

C’est en forgeant que l’on devient forgeron, et bien c’est en tatouant que l’on devient tatoueur.

Oui ça peut paraître un chouïa réducteur mais le secteur du maquillage permanent n’est pas réglementé ni soumis à une obligation de formation qualifiante ! N’hésitez donc pas à interroger le praticien sur ses diplômes et compétences obtenus. Un praticien confiant et professionnel n’hésitera pas à répondre ni ne verra d’indiscrétion à vos questions, bien au contraire ;-)

Continuer à se former régulièrement même pour un tatoueur confirmé lui permet de se mettre à jour des dernières techniques et/ou innovations en matière d’équipements/produits et pratiquer chaque jour est gage de succès pour lui comme pour vous !

diplome_AcademyS

 

5 – le praticien est-il déclaré et assuré en risques professionnels ?

On se pose rarement la question mais en tatouage, rien n’est anodin. Un professionnel déclaré est contrôlable par l’ARS (agence régionale de santé) sur ses bonnes pratiques et respect des règles d’hygiène. Il a également une obligation d’assurances en risques professionnels dans la catégorie Tatouage. Et l’assurance de ce professionnel vous couvre en cas de problème consécutif au tatouage durant les 5 années qui suivent la prestation !

 

A bon entendeur – ;)